Trigger Twins

L’Indian la plus rapide au monde

C’est une histoire qui fait toujours rêver. Celle d’un record de vitesse. Celui inscrit par Burt Monro, au guidon d’une Indian, sur le Lac Salé, en 1967.

Burt Monro

Une prépa pour la vitesse

Nous réalisons des prépas pour le style, le look, parfois le confort. Lui en a réalisé une. Pour la vitesse. Une seule moto aura permis à Burt Monro de battre un record de vitesse en 1967. Un record qu’il aura accompli à l’âge de 68 ans, après avoir mis pour la première fois le nez dans un moteur en 1920.

Tout commence en effet au lendemain de la Première Guerre Mondiale, quand le jeune Burt tombe nez à mufle avec la vitrine de la concession Indian d’Invergargill, en Nouvelle-Zélande, d’où il est originaire. A tout juste 21 ans, il tombe raide dingue d’une Indian Scout rouge de 600cm3, une cylindrée énorme pour l’époque. Il l’achète, et ne la vendra jamais.

Mais le jeune Monro a déjà une certaine expérience de la vitesse. Cela fait cinq ans qu’il conduit des motos, et un an qu’il s’entraîne à battre des records sur le circuit de Fortrose, non loin de chez lui, sur son île natale. Des broutilles au regard du record qu’il accomplira 47 ans plus tard. Mais pour atteindre le record en question, Burt doit préparer sa moto, qui malgré sa cylindrée, plafonne à un gros 88km/h en vitesse de pointe.

Ne pouvant que progresser, et malgré les outils très rudimentaires de l’époque, il entreprend d’augmenter les performances de sa Scout, en remplaçant tout d’abord le système d’arbre à cames en tête, par un système personnel, en 1926. Et pendant près de cinquante ans, il ne cessera de travailler sur la même machine, afin d’en faire une véritable fusée.

artfichier_777966_5176272_201510081900118

God of speed

De quoi se rapprocher fortement des records de vitesse tant rêvés. En 1957, toujours en Nouvelle-Zélande, il débute sa série de records par un « petit » 210,20 km/h, puis par un record de 217,60 km/h. Des chiffres qui lui mettent l’eau à la bouche, et le conduiront à Bonneville, aux Etats-Unis, sur le Lac Salé. Une étendue immense, plate, aride, où l’on peut pousser à bout n’importe quelle moto.

Burt, plus tout jeune, et grand-père pour la première fois, réussira finalement à monter son moteur à 850 cm3, et à franchir en 1967 le cap de 286,35 km/h. Une vraie folie pour l’époque, sur une machine, qui bien que n’ayant plus grande chose d’origine, datait quand même de 1920. C’est comme si vous tentiez de battre un record de vitesse jamais atteint à l’heure actuelle avec une moto de 1969 ! Bad ass !!!

L’histoire vous a plu ? Cela tombe bien, Roger Donaldson en a fait un film, où le pilote de légende est incarné par le non moins légendaire Anthony Hopkins. Bonne soirée ciné !

artfichier_777966_5176286_201510082546175

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response