Trigger Twins

Harley-Davidson : la légende est toujours sur la route

112 ans au compteur et toujours toutes ses dents. Harley-Davidson continue de séduire un public toujours plus large, et tente même aujourd’hui de négocier le virage de l’électrique.

concours triggertwins

concours Trigger Twins

La naissance d’une légende

Tout a commencé en 1903 à Milwaukee, dans le Wisconsin. William Harley et Arthur Davidson, deux jeunes hommes de vingt ans, ont l’idée de créer leur première bicyclette à moteur. Il ne s’agissait que d’un monocylindre de 160 cm3, mais sans le savoir, ils venaient d’ouvrir la route au mythe de la moto américaine.

Deux ans plus tard, le 160 cm3 se transforme en 410 cm3, et le 28 août 1905 née officiellement la Harley Davidson Company. Mais il faudra attendre 1907 pour que le moteur de ces frêles motocyclettes gagne un cylindre supplémentaire, officialisant le moteur V Twin à 45 degrés.

Les deux guerres mondiales permettront à la marque américaine de faire découvrir ses machines au monde entier, puisqu’Harley Davidson équipait alors l’US Army. De nombreux modèles construits entre 1941 et 1945, les fameuses WL, roulent encore. Il est parfois possible d’en rencontrer lors de rassemblements de passionnés. C’est d’ailleurs à la sortie de la seconde guerre mondiale, que la première concession Harley naîtra en France, avec Borie, dans le Val-de-Marne. Elle existe encore.

(c) Timothée Diot

(c) Timothée Diot

Modernisation et diversification

Passée cette période difficile, la « MoCo » aura soin d’améliorer et de diversifier ses modèles. Toutes ses motos abandonnent la chaîne pour la courroie en 1987, et une boîte de vitesse à cinq rapport en 1988. A cette date, les Sportster existent déjà (Harley voulait garder une moto dite sportive dans sa gamme), tout comme les Dyna, les Electra etc…

Harley négocie le virage de l’an 2000 en proposant à ses clients, en 2003, le V-Rod, qui reprend les codes du dragster, et un moteur à 60 degrés, conçu par Porsche, refroidi par eau alors que le reste de la gamme américaine garde le refroidissement par air. Les puristes continueront de crier au scandale lorsque la marque a dévoilé son projet LiveWire en 2014, un concept de moto électrique.

Entre temps, la gamme n’a eu de cesse, et continue toujours, de vouloir élargir sa clientèle en incorporant les jeunes et les femmes. La « MoCo » poursuit la modernisation de ses modèles les plus vendus comme l’Iron et le 48. Pari réussi semble-t-il puisqu’aujourd’hui, une femme sur cinq roulant en grosse cylindrée le fait au guidon d’une Harley. En piochant dans son histoire, la marque américaine continue d’écrire sa légende.

IMG_8542 copie

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response