Trigger Twins

Dyna Street Bob : un Hot Rod made in Milwaukee

En 2016, Harley Davidson frappe très fort avec son nouveau Street Bob. Que vous soyez adepte des petites balades dominicales, ou des longs trips à travers la France, cette moto répond véritablement à vos attentes.

(c) Guémile Fly

(c) Guémile Fly

L’équilibre parfait, par Harley Davidson

Il s’agit sans aucun doute de la moto la plus équilibrée qu’il nous ait été donnée de piloter, chez Harley Davidson. Présentée initialement en 2008, cette moto avait déjà fait grand bruit lors de son inauguration. Mais les années passant, la machine, telle du bon vin, s’est bonifiée. La Street Bob dans son édition 2016 est indéniablement une belle réussite. Et les chiffres qui vont suivre ne doivent pas vous effrayer, tant la prise en main et l’équilibre sont, osons le mot, exceptionnels pour une moto de la firme de Milwaukee.

Environ 300 kilos en état de marche, poussés par un moteur de 1690 cm3, le Twin Cam 103 à refroidissement par air, qui équipe nombre de motos de moyenne et haut de gamme chez Harley. Voici les principales caractéristiques de la Street Bob 2016. Et alors que le poids de la machine a de quoi impressionner, la moto se laisse étonnamment manipuler et manoeuvrer à l’arrêt. Mais c’est une fois le moteur allumé que l’alchimie se crée.

Notre moto test était équipée du guidon mini Ape Hanger, qui incite à davantage de prudence en ville, où le poids se fait sentir dans les poignets, mais qui se révèle d’un confort impressionnant une fois les nationales venues. Une fois lancée, cette moto fait oublier son poids, important au regard par exemple d’un Sportster, et révèle tous ses charmes. La tenue de route est impeccable, l’adhérence dans les virages exceptionnelle pour une Harley. On est très vite mis en confiance avec cette machine, qui, disons-le clairement, tient bien mieux la route que les motos la précédant dans la gamme.

(c) Guémile Fly

(c) Guémile Fly

Un moteur fait pour tous les styles de conduite

Mais son atout le plus important reste sans aucun doute ce moteur. Agrémenté d’une boîte six vitesses, le 103 se révèle d’une souplesse incroyable. Un couple de tracteur dans un gant de velours, qui permet une reprise à tout les rapports. Que vous accélériez progressivement, ou que vous essoriez la poignée de gaz, le moteur répondra à toutes vos attentes, sans jamais vous effrayer. A petite vitesse en ville, jongler entre le second et le troisième rapport n’a jamais été agréable.

Une fois lancé hors de la circulation urbaine, les autres vitesses vous propulseront à votre guise, confortablement accroché au mini Ape Hanger, qui ne tire finalement pas tant vos mains vers le ciel. De quoi très vite entrevoir le côté sportif du Street Bob, dont les accélérations procureront de bien jolies sensations, toutes en « good vibes ». Mais arrivé à ce niveau-là, on est déjà bien loin de la conduite urbaine, et le constat est éclatant : quelle polyvalence !

Côté look enfin, rien à redire. Au regard des autres motos de la firme, celle-ci impose un style unique,  tout en sobriété. Dans sa livrée Vivid Black, on se plaît à s’imaginer en Jax Teller, dans la série Sons of Anarchy, où la gamme Dyna de chez Harley est particulièrement bien représentée. Enfin, le catalogue de pièces de la marque vous permettra toutes les personnalisations.

Inutile de préciser que cette version 2016 peut se targuer de quelques options bien pratiques, comme le démarrage sans clé, l’ABS, les suspensions réglables, le compte-tour avec indicateur de rapport engagé, une jauge à essence. De quoi satisfaire les aficionados les plus exigeants de la marque américaine.

DSC_0168

(c) Guémile Fly

(c) Guémile Fly

(c) Guémile Fly

(c) Guémile Fly

(c) Guémile Fly

(c) Guémile Fly

(c) Guémile Fly

Plus d’informations ici.

Un grand merci à Maurice Richaud pour sa confiance, et à Harley Davidson Grand Lyon.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response