Trigger Twins

Pots non-homologués : l’amende pourrait augmenter de 13 500 %

Les pots d’échappement non-homologués pourraient être bientôt très sévèrement punis. C’est en tout cas le but d’une proposition de loi étudiée à partir de mercredi à l’Assemblée nationale.

Motards, l’Etat aime votre argent

Ce titre n’a rien d’inexact. Il ne s’agit pas de 13,5 %, mais bien de 13 500 % d’augmentation. Alors que vous risquiez jusqu’à présent une amende de 11 euros, en cas de contrôle, sonomètre oblige, de vos pots d’échappement, dans le cas où ces derniers ne seraient pas homologués, la douloureuse pourrait très prochainement augmenter.

Et cela à cause d’une proposition de loi, dont le but était initialement de lutter « contre les nuisances de certains engins motorisés en milieu urbain ». Des termes (volontairement ?) vagues, mais qui vont permettre aux auteurs de cette proposition, les députés Bruno Le Roux (aucun lien de parenté, je préfère prévenir) et Rémi Pauvros (avec un nom pareil en même temps…), de légiférer sur le bruit des pots d’échappement des motards, quitte à prendre une mesure inique, qui prend encore une fois les motards pour des vaches à lait.

Tous les deux et les trois-roues vont donc être concernés par cette loi, qui sera étudiée à l’Assemblée nationale, à partir de mercredi. Une mesure qui s’ajoute à l’interdiction de rouler dans Paris pour les motos immatriculées avant 1999, et qui (on attend toujours l’explication), pollueraient plus que les 4×4 et autres SUV les plus récents, qui eux, n’auront aucun problème pour circuler. Un texte de loi qui arrive également après la vague de verbalisation orchestrée à Paris après l’accueil viril de Christophe Najdovski, adjoint à la maire de Paris en charge des transports.

giphy (1)

Une proposition de loi injustifiée

Si la proposition de loi, qui compte actuellement six articles, venait à être votée en l’état, la prune pour pots non-homologués passerait de 11 euros à 1 500 euros pour le premier contrôle, et 3 000 euros pour les fois suivantes. « L’utilisation des véhicules, des dispositifs ou des équipements mentionnés au deuxième alinéa est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe » précise le texte.

Mais ce n’est pas tout, les deux députés souhaitent également jeter aux oubliettes les sonomètres, en permettant aux agents de police de juger, à l’oreille, si votre pot est homologué ou non. « Lorsqu’un véhicule paraît exagérément bruyant, le fonctionnaire ou l’agent habilité à prononcer l’immobilisation peut prescrire l’immobilisation et la mise en fourrière du véhicule en vue de sa vérification. En cas d’infraction, les frais de ces opérations sont à la charge du propriétaire du véhicule » dispose encore cette proposition de loi.

En clair, en cas de contrôle, et d’absence de sonomètre, si un policier estime que vous faites trop de bruit, c’est l’immobilisation directe, puis le contrôle, et la remise aux normes qui va bien ,après le passage par la case fourrière, et tout cela en plus de l’amende citée plus haut. Un véritable assassinat financier, prévu par des personnes que vous payez déjà avec vos impôts.

giphy

Inutile de préciser que nos pots d’échappements, légèrement libérés, ou bien ouverts en grand, nous permettent, et cela sera sans doute notre seul argument face à tant de bêtise humaine, de nous faire entendre des autres usagers de la route. Et chacun d’entre nous sait dans son fort intérieur, qu’un coup de gaz, valant mieux qu’un coup de klaxon, nous a déjà sauvé la mise plus d’une fois. « Loud pipes save lifes » comme on dit.

On attend de ce pas une descente de police dans les cités sensibles, pour verbaliser à coup d’amende à 1 500 euros, nos gentils zamis qui roulent tombeau ouvert, sur des machines (qui a dit volées ?) totalement débridées, sans casque évidemment, parfois sans permis ni assurance. Ah mais j’oubliais, ceux-là ne sont pas solvables, et n’intéressent pas nos gros députés.

Chez Trigger Twins, on a tout de même la rancœur facile. En fait on est même totalement susceptibles. Alors on vous laisse l’adresse parlementaire des deux députés auteur de ce texte qui reflète assez bien l’intelligence des bonhommes. Passez leur faire un petit coucou à l’occasion, on est sûr qu’ils apprécieront. Et n’oubliez pas ça, quand vous voterez l’an prochain. L’impunité des débiles, ça suffit !

 

Rémi Pauvros

Immeuble le Suisse
41 Boulevard de l’Europe
59600 MAUBEUGE
Téléphone : 03.61.46.55.88
rpauvros@assemblee-nationale.fr

Bruno Le Roux
19-21 Avenue de la République
93800 Epinay-sur-Seine
brunolerouxdepute@yahoo.fr

IMG_4249 - copie

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response